Activité physique adaptée

apa

De nombreuses études scientifiques montrent que la pratique d’une activité physique modérée mais régulière, associée aux recommandations pour une alimentation équilibrée (Programme National Nutrition Santé 2011-2015), permet de réduire significativement le risque de survenue de certains cancers, et même celui de récidive.

Il est recommandé, dans la mesure du possible, de rester actif, pendant et après les traitements, quel que soit son âge, que l’on ait ou non déjà pratiqué un sport. Lorsque cela est possible, et sous
condition de la délivrance d’un certificat médical (par un médecin du sport, le cancérologue référent ou le médecin traitant), il est conseillé de participer à un programme d’Activité Physique Adaptée (APA) dont les séances tiennent compte des répercussions à la fois physiques et psychologiques de la maladie et de ses traitements.

Les activités préconisées (marche nordique, pilate, fitness, yoga, tennis…) sont souvent collectives, ce qui permet de sortir de l’isolement parfois présent au cours de la maladie et de favoriser l’entraide et la solidarité dans l’effort.

Des bénéfices psychologiques :

  • Lutter contre le stress, l’anxiété et le risque de dépression
  • Améliorer la qualité de vie pendant et après la maladie
  • Se réapproprier son corps
  • Retrouver confiance en soi

Des bénéfices physiques :

  • Combattre efficacement la fatigue, aider à mieux dormir
  • Lutter contre certains effets secondaires des traitements
  • Gérer la douleur
  • Renforcer, assouplir ses muscles et ses articulations
  • Eviter de prendre du poids

Suite à un cancer du sein : des séances de sport

Le Centre, après une consultation par le médecin du sport, propose aux patients opérés d’un cancer du sein ayant terminé leur traitement de participer à un programme spécifique de 10 séances gratuites dispensées par un coach sportif à Bois-Guillaume, Evreux, Dieppe ou Yvetot.

Ces séances tiennent compte des répercussions à la fois physiques et psychologiques de la maladie et de ses traitements, c’est pourquoi : on parle d’Activité Physique Adaptée (APA).

L’objectif est d’accompagner les patients dans la reprise d’une activité physique en levant les éventuelles appréhensions et en donnant l’opportunité de découvrir des disciplines sportives. Les activités sont adaptées à chaque participant en fonction de son passé de sportif ou non, de ses conditions médicales, des répercussions de la maladie et des traitements… et accompagnées par des professionnels formés.

*En partenariat avec l’Institut Régional de Médecine du Sport de Haute-Normandie. Projet régional porté par le réseau de cancérologie Onco-Normand en collaboration avec l’Agence Régionale de la Santé (ARS), la DRJSCS de Haute-Normandie (Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale) et la CARSAT (Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail).

 

Consultation de médecine du sport

Niveau 1 – 02.32.08.29.18

Dr Medhi ROUDESLI
Médecin du sport de l’Institut Régional de Médecine du Sport de Haute-Normandie
L’Activité Physique Adaptée (APA)
Christophe TERZI
Coach sportif, formé à la prise en charge spécifique des patients


© 2018 — Centre Henri-Becquerel Normandie Rouen — Centre de Lutte Contre le Cancer (CLCC) de Normandie - Rouen — Mentions légales
X