Centre de Lutte Contre le Cancer

Le Centre Henri-Becquerel, basé à Rouen (76), est l’un des 18 Centres de Lutte Contre le Cancer (CLCC) qui constituent la Fédération Nationale UNICANCER, une appartenance qui apporte une garantie supplémentaire de qualité et d’innovation au service du patient.

Son statut

C’est un Etablissement de Santé Privé d’Intérêt Collectif (ESPIC), à but non lucratif, qui ne pratique ni activité libérale, ni dépassement d’honoraires et applique les tarifs conventionnels. Cela signifie qu’il n’y a pas de reste à charge pour les patients.

Ses missions

Comme tous les Centres de Lutte Contre le Cancer (CLCC), le Centre Henri-Becquerel assure une triple mission de :

  • Soins : dépistage, diagnostic, traitements des cancers et surveillance
  • Recherche : recherche fondamentale, recherche clinique
  • Enseignement : formation des étudiants des secteurs médicaux et paramédicaux, formation continue des professionnels de santé (habilité DPC)

La majorité des pathologies cancéreuses peuvent être prises en charge par le Centre et plus particulièrement dans les domaines suivants : sénologie (cancer du sein), gynécologie, hématologie, ORL maxillo-facial et thyroïde, neurologie, sarcomes, tumeurs rares, mais aussi appareil respiratoire, appareil digestif, dermatologie, urologie.

Porteur d’un modèle basé sur la pluridisciplinarité propre aux CLCC, et tendant vers une médecine personnalisée, le suivi des patients est assuré par une équipe médicale composée de différents spécialistes (chirurgien, radiothérapeute, oncologue…) soutenue par des paramédicaux (kinésithérapeute, diététicienne…). Il s’agit d’un travail collectif au bénéfice du patient.

Au-delà d’une prise en charge de qualité, le Centre offre à ses patients un plateau technique performant et intégré sur un même site, l’accès aux avancées de la recherche par des traitements innovants, ainsi qu’une volonté permanente d’accroître l’accessibilité aux soins pour tous.

Tout est mis en œuvre pour permettre au patient d’être acteur de son parcours de soin et associer les proches dès le début.

Ses moyens

845 salariés (dont 99 médecins, professeurs universitaires et chercheurs) travaillent au service de près de 25 200 patients par an (ce que l’on nomme file active), venant principalement de Seine-Maritime (76) et de l’Eure (27).

Le Centre bénéficie d’un financement public et est soumis au contrôle de l’Agence Régionale de Santé (ARS). Ses ressources sont tirées de la Tarification A l’Activité (T2A) comme les hôpitaux publics.

Une part importante de son budget annuel d’exploitation (105 M€ – à l’équilibre financier) est consacrée à la recherche, avec environ 100 essais cliniques (phases I, II, III et IV) actuellement ouverts, qui concernent près de 15% des patients suivis au Centre.
Personne morale de droit privé, le Centre est habilité à recevoir des dons et des legs, compléments indispensables à son bon fonctionnement actuel.

Problème majeur de santé publique, le cancer est la première cause de mortalité en France et la Normandie orientale est la deuxième région la plus touchée, alors que la campagne diffusée par le Ministère des Solidarités et de la Santé et l’Institut national du cancer annonce que 40% des cancers pourraient être évités si nous changions nos comportements quotidiens (manger mieux, ne pas fumer, éviter l’alcool, bouger plus).

Ses Valeurs

Ses domaines d’excellence

Le Centre Henri-Becquerel a un rayonnement local, territorial et national.

Soins

  • Pôle de Référence Régional en Cancérologie et établissement d’appui et de recours avec le CHU de Rouen pour tous les Groupes Hospitaliers du Territoire (GHT)
  • Référent en Hématologie et Centre de greffes de cellules souches de Normandie
  • Journées de diagnostic rapide (Sein, Thyroïde, col de l’Utérus)
  • Plus haut taux régional de prise en charge des cancers du sein et de chirurgie ambulatoire
  • Ouvert sur la ville : dispositif d’accompagnement de chirurgie ambulatoire, programmes d’éducation thérapeutique (chimio orale et post cancer du sein), programmes d’activité physique adaptée
  • Parc médicotechnique intégré : radiothérapie, médecine nucléaire, radiologie et biopathologie

Enseignement et Recherche

  • 2 équipes de recherche translationnelles (équipe 3 de l’U1245 et QuantIF) et l’Unité de Recherche Clinique (URC)
  • 100 publications scientifiques par an, dont 40% rang A
  • Recherche clinique : 600 inclusions, 100 essais, dont 17 promus par le Centre en 2018
  • 464 stagiaires formés par an, dont 80 internes en médecine
  • Membre du Cancéropôle Nord-Ouest (Caen à Bruxelles) en charge du pilotage de 2 des 5 axes
  • Groupes coopérateurs scientifiques : LITIS, Archade, LYSA
  • Membre du GIRCI

Partenaires

Le Centre Henri-Becquerel est un acteur de cohésion sur son territoire. Le Centre travaille en étroite collaboration avec le CHU et l’Université de Rouen, ainsi qu’avec le CLCC de Caen, et apporte son soutien à de nombreux établissements de son territoire, notamment au Groupe Hospitalier du Havre, et aux Centres Hospitaliers d’Evreux et de Dieppe. Engagé auprès de nombreuses associations (Agir avec Becquerel pour la vie, Ligue contre le cancer, Gefluc, France Lymphome Espoir, SILCC…) le Centre s’implique également auprès des principaux acteurs économiques normands (Agence de développement Normandie, Normandie Valorisation, Pôle TES, Rouen Normandy Invest…) pour contribuer à l’innovation et au rayonnement de son territoire.
Au niveau national, il est également membre de la Fédération UNICANCER et co-fondateur du plus grand groupe coopérateur de cancérologie d’Europe (LYSA). A l’international, il est partenaire du Centre de Lutte Contre le Cancer de Batna (Algérie), et de l’Institut Bordet de Bruxelles (Belgique). Il est également adhérent de l’OECI, l’association européenne des Centres de Lutte contre le Cancer.

Un peu d’histoire
Les Centres de Lutte Contre le Cancer (CLCC) ont été institutionnalisés par une ordonnance du Général de Gaulle en 1945. Créé par arrêté ministériel du 15 novembre 1960 et ouvert en octobre 1967, le Centre de Lutte Contre le Cancer de Rouen porte le nom de Henri BECQUEREL en hommage au physicien français qui a découvert la radioactivité naturelle en 1896. La radiothérapie et la curiethérapie sont les applications médicales de cette avancée fondamentale qui lui valut le Prix Nobel de physique en 1903.

Photo : Buste réalisé par le sculpteur Jean-Marc de PAS, à l’occasion des 50 ans du Centre


1967 – 2017 : le Centre a eu 50 ans

Frise interactive  “50 ans d’existence du Centre Henri-Becquerel”

Clip institutionnel réalisé à l’occasion des 50 ans du Centre (2017)

Interviews d’anciens salariés du Centre Henri-Becquerel à l’occasion de ses 50 ans