Soutenir la recherche

Des avancées concrètes sont réalisées par les équipes du Centre Henri-Becquerel, que ce soit dans la connaissance de la maladie, les moyens de la diagnostiquer ou l’amélioration des traitements.

Nous avons besoin de vous et de nos partenaires pour continuer à progresser et innover. Vous pouvez agir directement en soutenant nos programmes de recherche. Pour cela, il vous suffit de faire un don.

Témoignages de chercheurs :

Mise en place du séquençage de nouvelle génération (NGS) appliqué aux lymphomes
Les méthodes d’analyse de l’ADN permettent aujourd’hui de séquencer l’ensemble du génome d’un individu en seulement quelques heures. Appliquées aux cancers, elles permettent également d’identifier les anomalies génétiques à l’origine du développement tumoral, et ce avec une précision inégalée. Dans ce cadre, l’équipe INSERM U918 s’est dotée d’une plateforme de séquençage de dernière génération, qui nous permet d’étudier les mécanismes responsables du développement des lymphomes. Ces travaux devraient nous permettre de progresser rapidement vers une médecine plus personnalisée, ou les traitements seront directement adaptés aux caractéristiques biologiques de chaque tumeurs.
Pr Fabrice JARDIN, Hématologue, directeur de l’unité de recherche INSERM U918, chef du département d’hématologie
mareschalTest diagnostic des Lymphomes (publication 2015)
Notre équipe a développé un nouveau test diagnostic fiable, simple, rapide et très peu coûteux, permettant d’identifier les deux sous-types de Lymphomes B diffus à grandes cellules, qui sont les plus fréquents. Ce test est à présent breveté et va pouvoir être utilisé par de nombreux établissements. C’est un espoir d’accès aux thérapies ciblées pour un grand nombre de patients.
Sylvain MARESCHAL, Bio-informaticien au sein de l’unité de recherche INSERM U918
Projet FMER (publication 2015)
Les anti-aromatases représentent un traitement clé du cancer du sein métastatique. Malgré une efficacité initiale, il existe une résistance au traitement, en rapport avec l’apparition de mutations du gène ESR1. Nous avons mis au point une méthode de détection dans le sang de ces mutations, par Digital PCR, posant ainsi les bases d’une future personnalisation du traitement.
Pr Frédéric DI FIORE, Chef du département d’oncologie médicale, directeur de l’équipe de recherche IRON (Institut de Recherche en Oncologie)
ruminyTest diagnostic dans les leucémies aigües (publication 2015)
Nous avons mis au point une nouvelle méthode qui permet d’analyser de très nombreuses anomalies chromosomiques dans les leucémies aigües. En rendant possible la détection de ces marqueurs tumoraux essentiels, qui ne peuvent pas tous être recherchés par les techniques classiques, elle permet de mieux caractériser ces tumeurs au diagnostic et d’améliorer la prise en charge des patients.
Dr Philippe RUMINY, Chercheur au sein de l’unité de recherche INSERM U918
Etude RTEP2
L’imagerie fonctionnelle par TEP apparaît extrêmement intéressante pour optimiser la balistique en radiothérapie et possiblement redistribuer la dose de radiothérapie. A ce jour, l’utilisation de la TEP au marqueur FDG est validée pour la radiothérapie dans le cadre de bilans pré-thérapeutiques des cancers pulmonaires. Cette méthode pourrait s’étendre assez rapidement.
Pr Pierre VERA, Directeur Général, Chef du département d’imagerie médicale, directeur des affaires scientifiques, responsable de l’équipe de recherche QUANT-IF
L’implication au sein du LYSA
Depuis plus de trente ans, nous nous sommes impliqués dans une recherche coopérative sur les lymphomes. Aujourd’hui, tous les hôpitaux français et plusieurs hôpitaux européens travaillent ensemble pour améliorer le diagnostic et le traitement des lymphomes au sein de notre groupe : le LYSA. De nombreuses équipes de recherche nous ont rejoints permettant d’amplifier et d’accélérer le flux des innovations.
Pr Hervé TILLY, Hématologue PU-PH
© 2017 — Centre Henri-Becquerel Normandie Rouen — Centre de Lutte Contre le Cancer (CLCC) de Normandie - Rouen — Mentions légales