Traitements

L’offre de soins du Centre Henri-Becquerel couvre tous les traitements dédiés au cancer. Selon les cas, ils peuvent avoir différents objectifs : supprimer la tumeur ou les métastases, ralentir leur développement, réduire le risque de récidive ou améliorer la qualité de vie du patient en traitant les symptômes engendrés par la maladie.

Chaque patient est pris en charge de façon personnalisée, grâce à une connaissance approfondie et pluridisciplinaire des cancers qu’ont les équipes médicales.

Il arrive parfois qu’un seul type de traitement suffise, mais souvent une combinaison de traitements s’avère nécessaire. On peut ainsi, par exemple, réaliser une intervention chirurgicale et compléter ensuite le traitement par une chimiothérapie ou une radiothérapie. Ce traitement complémentaire est appelé traitement « adjuvant ». Son objectif est d’éliminer les éventuelles cellules cancéreuses résiduelles et diminuer ainsi les risques de récidive locale ou à distance (métastases).

La réponse aux traitements est régulièrement évaluée grâce à des examens médicaux de contrôle (bilan sanguin, scanner…). En fonction de l’évolution de la maladie et des éventuels effets secondaires, le traitement peut être adapté ou modifié à tout moment.

 

La chimiothérapie est un traitement anti-cancer médicamenteux qui vise à détruire les cellules cancéreuses ou à les empêcher de se multiplier.
Le mode d’administration peut être par voie orale, intraveineuse (perfusion) ou sous-cutanée, en fonction du médicament utilisé, de la fréquence et de la durée du traitement, mais aussi du patient lui-même.

La perfusion de chimiothérapie peut être parfois agressive pour les veines et nécessiter l’implantation d’un dispositif (cathéter extériorisé ou chambre implantable) dans une veine du cou ou de la partie supérieure du thorax, ou bien la mise en place d’un cathéter inséré au niveau du bras (Picc-Line). Cette pose de dispositif se fait sous anesthésie locale. - En savoir + : Plaquette sur la pose d'une chambre implantable

Effets secondaires

Les médicaments de chimiothérapie s'attaquent à toutes les cellules à développement rapide sans faire de différence entre les cellules cancéreuses et les cellules saines. Par exemple : les cellules de la peau, des cheveux, des ongles… D'où entre autres les effets secondaires sur ces tissus. Certains traitements irritent la muqueuse de l'estomac, ce qui provoque fréquemment des nausées et vomissements. Le patient ne doit pas hésiter à parler de ses effets secondaires aux équipes soignantes : ils peuvent être atténués par des moyens simples, reconnus pour leur efficacité (médicaments, relaxation, adaptation du régime alimentaire...).

chimioFabrication de chimiothérapie Les perfusions de chimiothérapie sont préparées au sein de l’Unité Centralisée de Reconstitution (UCR) des chimiothérapies de la Pharmacie du Centre, dans des conditions de sécurité maximales et dans un environnement stérile au sein d’un isolateur.

Ces préparations de chimiothérapie sont spécifiques à chaque patient et réalisées le jour même en fonction de leur surface corporelle (poids/taille). Ceci implique, pour les hospitalisations de jour, un délai d’en moyenne une heure entre la validation médicale et l’envoi de la préparation, qui est ensuite administrée dans les services d’oncologie et d’hématologie, ce qui occasionne une attente pour le patient à laquelle s’ajoute le délai de disponibilité de la chambre.

Certains patients (~1/3), identifiés par les médecins en fonction de leur traitement et de leur pathologie, peuvent bénéficier d’une préparation anticipée de chimiothérapie ce qui permet que leur perfusion soit disponible dès leur arrivée en Hôpital de Jour.

La Chirurgie est un traitement qui vise à enlever la tumeur, ainsi que les tissus et ganglions voisins potentiellement atteints.
Le Centre pratique différents types de chirurgie des cancers :
  • Préventive (prophylactique)
  • Diagnostique
  • Curative (thérapeutique)
  • Du ganglion sentinelle
  • Robotique endoscopique (ou coeliochirurgie)
  • Réparatrice et reconstructrice
L'hormonothérapie est un traitement médicamenteux utilisé pour certains cancers (comme celui du sein, prostate, de l’utérus) dont la croissance est favorisée par des hormones pour lesquelles ils ont des récepteurs hormonaux spécifiques. On dit qu'ils sont hormonosensibles ou hormonodépendants. Le principe consiste à supprimer la production naturelle des hormones qui favorisent la croissance de ces tumeurs, ou à bloquer leur action en ayant recours à des antagonistes qui se fixent à leur place sur les récepteurs hormonaux des cellules cancéreuses. Dès lors, les hormones ne peuvent plus agir sur la multiplication des cellules cancéreuses.Ce traitement est administré par voie orale ou par injections sous cutanées ou intramusculaires.
Les traitements par immunothérapie utilisent des anticorps monoclonaux : molécules produites par le système immunitaire en vue de déclencher une attaque ciblée sur un danger déjà rencontré.Choisis pour repérer les cellules tumorales, ces anticorps se fixent sur les récepteurs présents à leur surface, bloquent leur action, ce qui inhibe la croissance tumorale.

Certains anticorps peuvent également être utilisés pour bloquer la prolifération des cellules tumorales, et en plus délivrer un agent chimiothérapique ou un produit radioactif directement à l'intérieur de ces cellules cancéreuses.
La radiothérapie est un traitement anti-cancer qui consiste à exposer le patient à des rayonnements ionisants (radioactifs) qui vont détruire les cellules cancéreuses. Elle concerne plus de la moitié des patients atteints de cancer.La radiothérapie externe, qui est pratiquée au Centre, permet de traiter tous les types de cancers. Elle consiste à diriger les rayons très précisément sur la zone où se trouve la tumeur.

Déroulement du traitement
Les séances de radiothérapie sont indolores et durent 10 minutes environ. Leur nombre total est adapté en fonction du type de cancer traité et du but recherché (soulager un symptôme, réduire la taille de la tumeur avant chirurgie, éradiquer la maladie, prévenir la récidive).
Le traitement se déroule le plus souvent sur plusieurs semaines, à raison d’une séance quotidienne pendant cinq jours consécutifs (du lundi au vendredi). Les manipulateurs du service de radiothérapie (Niveau 0) sont là pour répondre aux questions des patients dans le cadre d’entretiens.
- En savoir + : Plaquette sur la radiothérapie


Effets secondaires
Des effets secondaires éventuels peuvent survenir et sont très variables d’un patient à l’autre selon la dose administrée et la localisation de la pathologie. Ils peuvent être atténués ou soulagés la plupart du temps ; il est donc indispensable d’en parler avec l’équipe soignante.
Les soins de support du Centre viennent compléter, par des moyens médicaux et paramédicaux (kinésithérapie, diététique…), l’ensemble des traitements mis en œuvre pour lutter contre une maladie et soulager les douleurs (physiques et morales) qu'elle occasionne.
Les thérapies cellulaires effectuées au Centre consistent à greffer des cellules de moelle osseuse afin d’en restaurer la fonction.L’objectif est de soigner durablement le patient (receveur) grâce à une injection unique dans le sang de cellules souches sanguines. Ces cellules dont l’action est thérapeutique, sont soit les propres cellules du patient prélevées au préalable ("autogreffe"), soit les cellules d’un donneur "HLA compatible" ("allogreffe" intrafamiliale ou de fichier).

Le patient doit être préparé à cette greffe. On le place en "aplasie" (absence ou taux très bas des globules sanguins, blancs, rouges et plaquettes) en le soumettant à une chimiothérapie à forte dose dite "de conditionnement", associée ou non à une radiothérapie intensive de tout le corps, de façon à purger la moelle et éviter soit une réaction contre le greffon, soit une récidive de la maladie. Le patient est alors très fragile, il est placé temporairement en chambre protégée stérile en USI (Unité de Soins Intensifs) pour éviter tout risque d’infection.
Les progrès de la recherche ont permis de développer de nouveaux médicaments, appelés thérapies ciblées, qui peuvent être utilisées dans plusieurs types de cancer. Ces traitements sont dit "ciblés" car leur action est concentrée sur les cellules cancéreuses, ce qui limite les dommages causés aux cellules normales du corps et réduit les effets secondaires. Ils freinent la croissance de la tumeur en s’attaquant aux mécanismes qui lui permettent de se développer.Administrés par voie orale ou intraveineuse, ils agissent sur :
  • Les substances dont la tumeur a besoin pour fabriquer ses propres vaisseaux sanguins (les agents anti-angiogèniques)
  • Les mécanismes qui stimulent la division des cellules et de ce fait le développement de la tumeur

En pratique, les thérapies ciblées sont souvent utilisées en association avec de la chimiothérapie.

ETUDES CLINIQUES
Le Centre dispose des compétences médicales, scientifiques et techniques qui lui permettent de proposer à certains patients de participer à une étude clinique.
Cela leur permet d’accéder à un traitement innovant, en particulier lorsqu’il n’existe pas de traitements efficaces ou lorsqu’ils sont mal tolérés, tout en faisant progresser les connaissances médicales au bénéfice de tous les patients.
Ces nouveaux traitements peuvent concerner de nouvelles molécules ou associations de différentes molécules, de nouvelles façons de les administrer ou de nouvelles techniques de traitement (chirurgie, radiothérapie…).
– En savoir + : Etudes cliniques

© 2017 — Centre Henri-Becquerel Normandie Rouen — Centre de Lutte Contre le Cancer (CLCC) de Normandie - Rouen — Mentions légales