Examens

Afin de définir le traitement le plus adapté à chaque patient, il est essentiel d’effectuer un diagnostic extrêmement précis de la tumeur cancéreuse.
Pour cela, plusieurs examens médicaux peuvent être nécessaires pour déterminer son type (histologique), son étendue (son stade), son agressivité, recueillir les facteurs prédictifs connus de réponse à certains traitements et surveiller l’évolution de la maladie.
Le Centre Henri-Becquerel dispose, sur un même site, de l’ensemble des infrastructures nécessaires à la réalisation de ces différents examens et des laboratoires permettant leur analyse.

 

Numération formule sanguine
La numération formule sanguine (appelée NFS) est un examen sanguin qui est systématiquement effectué au cours d'un bilan. Il mesure le nombre de globules rouges (hématies), de globules blancs (leucocytes) qui permettent à l'organisme de se protéger des infections et de plaquettes dont le rôle est d'éviter les saignements.Dosage sanguin des marqueurs tumoraux
La concentration sanguine des marqueurs tumoraux (protéines produites par les tumeurs) reflète le nombre de cellules cancéreuses présentes dans la tumeur ou qui se sont disséminées à distance de la tumeur pour former des métastases. Le dosage sanguin des marqueurs tumoraux est une technique très sensible pour détecter la présence de petites tumeurs. Cet examen permet également de suivre l'évolution de la tumeur au cours du traitement, d’améliorer la prise en charge des patients et d’approfondir la recherche médicale.

Autres examens sanguins
De nombreux autres examens sanguins non spécifiques à la tumeur, mais reflétant les conséquences du cancer sur le fonctionnement d’autres organes, peuvent être pratiqués. Il peut s’agir : d’un bilan hépatique, d’un ionogramme sanguin analysant le taux de sodium ou de potassium, une créatinémie analysant le fonctionnement du rein, sérologies infectieuses, examens bactériologiques...
Les examens biologiques (prises de sang) sont effectués et analysés au laboratoire de biologie clinique. (Niveau 1).
La biopsie consiste à prélever un fragment de tissu au niveau d’une zone suspectée d'être cancéreuse à l'aide d'une aiguille. Pour déterminer la zone de biopsie (micro-calcification…) le médecin peut être amené à se guider sous échographie, mammographie ou Imagerie par Résonance Magnétique (IRM).
Il s’agit d’un examen réalisé le plus souvent sous anesthésie locale, qui n’est pas ou peu douloureux. Dans certaines circonstances, il peut être pratiqué au cours d'une intervention chirurgicale, c’est ce que l’on appelle une biopsie extemporanée.
L'analyse histologique des cellules du fragment prélevé permet d’établir un diagnostic et de préciser le degré de gravité de la tumeur.
Les biopsies du sein sont réalisées par le service de radiologie (Niveau 0), qui dépend du département d’Imagerie Médicale, les biopsies osseuses et de moelle osseuse (BOM) à l'Hôpital de Jour Hématologie (Niveau 1) et les autres en chirurgie.
L’échographie est un examen d’imagerie médicale utilisant des ultrasons, qui est rapide et indolore. Elle permet d'examiner de nombreux tissus (organes : sein, foie, ganglions… - glandes : thyroïde… - vaisseaux sanguins - muscles….), d’identifier les natures liquides ou solides, d’effectuer des mesures, d’étudier le rythme cardiaque et le flux sanguin.
Cet examen est réalisé par le service de radiologie (Niveau 0), qui dépend du département d’Imagerie Médicale.
Cet examen permet d'explorer l'intérieur d'un organe ou d'une cavité du corps à l'aide d'un tube muni d'un système optique, de repérer des lésions, mais également d'effectuer des prélèvements afin de les analyser. Le fibroscope est introduit par les voies naturelles (par la bouche ou le nez en exploration ORL). Si le médecin estime que c’est nécessaire, cet examen peut être réalisé sous anesthésie locale ou générale.
Cet examen est réalisé au bloc opératoire en chirurgie ORL et maxillo-faciale.
L’IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) est un examen d’imagerie médicale, non douloureux, réalisé grâce à appareil cylindrique, composé d’un aimant très puissant. Cet appareil produit des ondes électromagnétiques qui sont projetées sur la zone du corps que l’on veut observer. Les images sont ensuite assemblées par un ordinateur pour obtenir une reproduction très précise des organes et vaisseaux, ce qui permet de visualiser d’éventuelles anomalies.
Certains examens sont réalisés après l’injection par perfusion d’un produit de contraste.
Cet examen est réalisé sur le site du CHU de Rouen par les radiologues du Centre Henri-Becquerel.
La mammographie est une radiographie des seins. Elle permet d’obtenir des images de l’intérieur du sein à l’aide de rayons X et de détecter ainsi d’éventuelles anomalies.
Au Centre cet examen peut être réalisé soit en présence de symptômes évoquant un cancer du sein (mammographie de diagnostic), soit dans le cadre d’une surveillance post-thérapeutique (mammographie de contrôle).
Cet examen est réalisé par le service de radiologie (Niveau 0), qui dépend du département d’Imagerie Médicale.
Le PET-scan est un examen scintigraphique réalisé sur un appareil TEP (Tomographe par Emission de Positons) couplé avec un scanner.
Pour réaliser cet examen, le patient reçoit un produit faiblement radioactif qui a la particularité de se fixer sur les cellules cancéreuses, dont le rayonnement est capté par l’appareil. Cela permet de détecter sur l’ensemble du corps des tumeurs et/ou métastases de petite taille et de surveiller leur évolution en fonction du traitement.
Cet examen est réalisé par le service de médecine nucléaire (Niveau 0), qui dépend du département d’Imagerie Médicale.

En savoir plus sur le déroulement des examens :
La ponction cytologique consiste à prélever des cellules au niveau d’une zone suspecte (nodule, ganglion…) à l'aide d'une aiguille fine. Il s’agit d’un geste simple non douloureux pour lequel le médecin peut se guider par échographie. Le prélèvement est ensuite analysé afin de repérer des anomalies pouvant évoquer un cancer.
Cet examen est réalisé par le service de radiologie (Niveau 0), qui dépend du département d’Imagerie Médicale.
La ponction sternale (ou myélogramme) est un prélèvement de moelle osseuse effectuée à l’aide d’une aiguille résistante au niveau de la partie spongieuse du sternum (os qui relie les côtes sur le devant du thorax). L’examen est réalisé sous anesthésie locale. Le prélèvement est ensuite examiné au microscope afin d’étudier le nombre et l’aspect des précurseurs des globules du sang dans la moelle osseuse. Cela permet également de voir si la moelle est envahie par d’autres éléments : agents infectieux ou cellules anormales par exemple.
La ponction de moelle osseuse est surtout utilisée dans le cadre du diagnostic des cancers liquides (lymphomes et leucémies).
Cet examen est réalisé à l'Hôpital de Jour Hématologie (Niveau 1).
La radiographie, plus communément dénommée "radio", est une technique très courante qui utilise les rayons X. Elle permet la visualisation d'un organe, d'un os ou de toute autre partie du corps, sur un écran d'ordinateur ou imprimée sur un film photographique. Cet examen est fréquemment requis pour détecter certains cancers.
Cet examen est réalisé par le service de radiologie (Niveau 0), qui dépend du département d’Imagerie Médicale.
Le scanner utilise les rayons X pour analyser les divers plans d'une partie de l'organisme qui est explorée en effectuant des "coupes" anatomiques de 1 à 10 mm d'épaisseur. La grande majorité des parties du corps (par exemple : la vessie, les poumons, le cerveau, les reins, le foie…) peut être visualisée. Les images sont ensuite assemblées par ordinateur. Cet examen très rapide ne provoque aucune douleur. Il permet également de surveiller l'évolution d'une grande partie des tumeurs.
Cet examen est réalisé par le service de radiologie (Niveau 0), qui dépend du département d’Imagerie Médicale.
La scintigraphie est l’image d’un organe qui permet de donner des information sur son fonctionnement. Elle est complémentaire des examens d’imagerie médicale (radios, échos, scanner, IRM) qui ne renseignent que sur l’anatomie.
La scintigraphie nécessite l’injection d’un produit faiblement radioactif qui se fixe au niveau de l’organe à contrôler. Des images sont ensuite réalisées avec un appareil appelé gamma-caméra.
Cet examen est réalisé par le service de médecine nucléaire (Niveau 0), qui dépend du département d’Imagerie Médicale.

En savoir plus sur le déroulement des examens :

LABORATOIRES D’ANALYSE DU CENTRE – Département de biopathologie intégrée aux cancers
Laboratoire de biologie clinique
Il analyse les différents prélèvements (sanguins ou autres), à visée diagnostic, de suivi ou thérapeutique, dans les domaines de la biologie clinique.

Laboratoire de cytogénétique et de biologie moléculaire
Il étudie tout particulièrement les chromosomes, les gènes et leur expression au niveau des tumeurs (suite à une biopsie, prise de sang, ponction de moelle osseuse…) afin de mettre en évidence des anomalies qui permettent un diagnostic précis et de définir des facteurs pronostics qui orienteront le traitement.

Service d’anatomopathologique
Il analyse au microscope les cellules ou tissus prélevés sur un organe, ce qui permet d’établir de façon définitive le diagnostic de cancer, d’en établir la nature, l’évolutivité et les cibles thérapeutiques. On parle de preuve « histologique ».
De manière générale, un examen anatomopathologique est réalisé à deux moments clés de la prise en charge d’un cancer :
• Au moment du diagnostic, lorsque l’on réalise une biopsie ou une cytoponction
• Après ou pendant l’intervention chirurgicale, à partir d’un tissu prélevé (pièce opératoire)

Bien que spécialisé dans le domaine de la cancérologie, certains examens pratiqués au Centre n’ont pas de lien avec le cancer ou n’aboutissent pas toujours à un diagnostic de tumeur maligne.

© 2017 — Centre Henri-Becquerel Normandie Rouen — Centre de Lutte Contre le Cancer (CLCC) de Normandie - Rouen — Mentions légales