Prévention et dépistage

Souvent un amalgame est fait entre prévention et dépistage du cancer. Pourtant, ces deux termes renvoient à des principes très différents, bien que complémentaires.

Prévention

La notion de prévention décrit l’ensemble des actions, attitudes et comportements, individuels ou collectifs, qui tendent à diminuer le risque d’être confronté un jour à la maladie.

On ne peut certes pas maîtriser tous les facteurs susceptibles de provoquer un cancer, mais on peut agir sur certaines causes. On estime que 40 % des cancers pourraient être évités par des modifications de nos modes de vie et de notre environnement.

La prévention du cancer se fonde sur :

  • L’évitement ou la diminution de l’exposition à certains cancérogènes, principalement par la lutte contre : le tabagisme, la consommation excessive d’alcool et de graisses animales, l’exposition excessive au soleil, à des produits dangereux (amiante, poussières de bois, solvants, désherbant …), à des facteurs environnementaux (pollution, radioactivité…), etc.
  • L’adoption de comportements ayant un rôle protecteur, comme : une alimentation diversifiée et équilibrée (fruits et légumes), la pratique d’une activité physique régulière, l’absence de surpoids…
  • La recherche d’éventuels facteurs de risque génétiques

Pour réduire vos risques de cancer : faites le test !

test

Dépistage

Le dépistage consiste à détecter le plus précocement possible la maladie, avant même l’apparition de symptômes.

Dans certains cas, le dépistage peut même permettre d’éviter l’apparition d’un cancer, grâce au repérage et au traitement d’une anomalie qui aurait pu évoluer vers un cancer.

Ce dépistage se fait par l’examen clinique du patient (palpation des seins, toucher rectal…) et la réalisation d’examens (radiographie, dosage sanguin, mammographie, frottis du col utérin…). Lorsqu’une anomalie est décelée, des examens complémentaires plus approfondis sont nécessaires pour confirmer ou non la suspicion de cancer.

Les cancers qui se dépistent :

Signes d’alerte

Il convient de faire attention à certains signes d’alerte susceptibles d’annoncer un cancer. Les connaître constitue un avantage certain car plus on agit tôt, plus les traitements sont efficaces et plus les chances de guérison sont élevées. L’apparition soudaine d’un symptôme, son caractère inhabituel, persistant ou tout simplement inexpliqué doit mener chez le médecin traitant pour avis.

Les principaux signes d’alerte sont :

  • Modification de l’apparence d’un grain de beauté
  • Grosseur inexpliquée
  • Perte de poids, anémie, ou fatigue inhabituelle
  • Modification du transit intestinal (constipation, diarrhée) ou des habitudes urinaires
  • Persistance d’une voix enrouée ou d’une toux
  • Difficulté à avaler
  • Douleur inexpliquée
  • Modification de la forme ou de la taille du sein, rétraction du mamelon, écoulement sanglant ou non du mamelon, changement de l’aspect de la peau du sein ou de l’aréole
  • Saignement inexpliqué (urines, selles, vagin)
  • Plaies qui ne guérissent pas
© 2017 — Centre Henri-Becquerel Normandie Rouen — Centre de Lutte Contre le Cancer (CLCC) de Normandie - Rouen — Mentions légales